Actualité

Réseau UNB à bas débit

C’est quoi un réseau UNB ?

Réseau UNB

Réseau UNB

Contrairement aux réseaux classiques, un réseau UNB (Ultra-Narrow-Network) se définit comme un réseau à bas débit. Ainsi, il se consacre à la connectivité des objets. En effet, la création de ce nouveau réseau dédié à l’Internet des objets complète les propositions de connexions haut débit. Ces objets disposeront de capteurs capables échanger des informations en mode autonome.

A travers le monde, 80 milliards d’objets se connecteront à l’avenir proche! C’est ainsi une révolution des réseaux de communication réseau UNB. Vous avez peut-être remarqué que les nouveaux appareils électroménagers, sont déjà dotés de cartes électroniques. Ces cartes centralisent donc toutes les informations de l’appareil. Elles sont ainsi prêtes à être connectées si on fait des extensions de communication à ces cartes par un réseau UNB.

Dans le monde des objets connectés, Smart Mobility ambitionne d’occuper une place de leader en Tunisie et dans le monde. D’abord, elle lancera ces recherches et développement dans le domaine. Ensuite, elle intégrera ce type de réseau dans les produits et solutions existants et futurs. Les solutions de tracking GPS en profiteront de ce nouveau réseau.

Quels sont les avantages des réseaux bas débit (réseau UNB) ?

Les avantages essentiels réseau bas débit se jouent sur :

  • D’abord, la consommation faible de l’énergie lors de l’utilisation de ces objets connectés
  • Puis, le prix faibles des télécommunications pour acheminer les données

Smart Mobility surfe sur les réseaux UNB en Tunisie :

Smart Mobility intègre dans sa gamme de produits et ses solutions offrant les technologies de communication basées sur le réseau UNB à bas débit. Les raisons du choix tournent autour d’une meilleure gestion des objets connectés:

– D’abord, une meilleure autonomie des modules. Cela peut atteindre quelques années d’autonomie.

– Ensuite, on profite de réseaux de communication bi-directionnelle.

– Puis, on engage des modules de faible encombrement.

– Et enfin, on accélère un déploiement des projets à l’échelle international.

Parmi les secteurs d’activités les plus intéressés par l’utilisation de nos produits, on nomme les gérants de taxi.

Les réseaux LPWAN (LoRa, Sigfox, LTE-M, NB-IoT)

Les réseaux LPWAN (réseau UNB) utilisent les bandes ISM de 868 MHz en Europe. Parmi les opérateurs des réseaux LPWAN, on peut citer la société Sigfox. Un dispositif de communication Sigfox peut envoyer 140 messages par jour. Chaque message pèse 12 octets. La portée de ces messages est de l’ordre de 10 kilomètres en ville. Cette portée atteint 50 kilomètres en zone rurale. L’entreprise Semtech est le concurrent principal de Sigfox. Son réseau se dénomme LoRaWAN. La portée de ses antennes est identique. Cependant, le réseau LoRaWAN bénéficie d’un débit plus conséquent allant de 300 bits à 50 kbits. Sigfox se contente d’un débit de 100 bits seulement.

Par ailleurs, toute entreprise peut utiliser la technologie LoRaWAN (réseau UNB). LoRaWAN est un réseau ouvert où toute entreprise compétente du domaineinstalle ses propres antennes. Contrairement à LoRaWAN, Sigfox met à la disposition celles de ses partenaires intégrateurs son réseau propriétaire. Face à cette dynamique, les opérateurs télécoms ne restent pas les bras croisés. Ils ont décidé de contre-attaquer en développant les standards LTE-M et le NB-IoT. Ces standards reposent sur les antennes 4G existantes. Ceux-ci sont plus chères à la location. Mais, elles se destinent aux objets connectés qui ont besoin de débits importants.

Perspectives du marché IoT

Selon le cabinet IoT Analytics, le monde comptait fin 2018 environ 200 réseaux IoT dont : 83 réseaux LoRaWan, 57 réseaux Sigfox, 46 réseaux NB-IoT, et 13 réseaux LTE-M. Les réseaux Sigfox et LoRaWan sont présents désormais dans plus d’une cinquantaine de pays, contre 28 pays pour le réseau NB-IoT et seulement 12 pays pour le réseau LTE-M. Compte tenu du développement rapide de l’Internet des objets, ces chiffres sont amenés à changer très rapidement. En effet, d’après une autre étude de la GSMA, le nombre de connexions IoT (cellulaires et non-cellulaires) va tripler entre 2018 et 2025. Ce nombre atteindra 25 milliards en 2025. Le volume du marché global de l’IoT devrait alors atteindre plus de 1 000 milliards de dollars.

Il est tout à fait possible de cohabiter les technologies de faible portée (RFID) avec les réseaux type UNB.

Prenez contact avec nous pour discuter de vos attentes et comment y répondre :

Smart Mobility – 50 88 11 39

Related Posts

La RFID

La RFID : C’est pourquoi faire ? Le RFID, de l’abréviation « Radio...